Le credo de l'union des célibataires

(English version)

Qui a créé le monde

Le monde a été créé et est continuellement maintenu sous sa forme actuelle, par une horde d'humains égoïstes et hypocrites qui ne s'occupent que de saisir et garder tout l'amour pour eux-mêmes, et n'ont rien à cirer de ceux qui ne réussissent pas à faire de même.

Qu'est-ce que le paradis

Le paradis est une relation amoureuse réussie de longue durée (souvent formalisée par le mariage). A la base, les créateurs du monde sont des résidents du paradis, même s'ils ont réussi à manipuler des non-résidents à soutenir et contribuer à leurs actions. En effet, ce sont nos parents du paradis qui ont conçu et créé chacun de nous à leur propre image, et nous ont révélé les règles de vie à suivre.

Qu'est-ce que l'enfer

Il existe différents enfers.

Le premier enfer est l'enfer des persécutions par les méchants camarades d'école.
Le second enfer est celui du travail scolaire lui-même, car il peut être très stupide, inintéressant et destructeur de la jeunesse.
Le troisième est l'enfer d'un travail difficile, nécessaire pour gagner sa vie.
Le quatrième est l'enfer éternel de la solitude (ne pas avoir de l'amour pour de nombreuses années, et de ne pas réussir à en trouver un).

Remarquons que tous les trois premiers enfers sont des déclinaisons particulières du dernier: toute situation où l'on est enfermé contre son gré en quelque chose d'autre qu'une relation amoureuse, est un enfer.

Il existe des situations intermédiaires possibles entre le paradis et l'enfer. Par exemple, les gens mariés qui ne sont pas vraiment faits l'un pour l'autre et/ou qui ont régulièrement des problèmes dans leur couple, même s'ils restent formellement ensemble.

Quel est le but de la vie

Sur la question d'expliquer le but de la vie, les créateurs du monde répartissent leurs thèses en 3 principales catégories de voix et de forces directrices, qui se partagent leurs parts de domination idéologique du monde, tout en fondant leur coexistence pacifique sur leur parfaite ignorance mutuelle, en dépit des profondes divergences logiques de leurs affirmations respectives:

La première catégorie de voix, qui domine principalement les arts, les médias et les services de loisirs, déclare effectivement la vérité, que le but de la vie est d'atteindre le paradis tel que ci-dessus défini. Cependant, ils n'en parlent que sous forme de chants, de rêves et fantaisies se déroulant dans leur imagination comme une image (relativement fidèle à la réalité) d'un grand jeu stupide et égoïste, jamais en termes d'aide concrète, d'organisation ni d'action utile envers une quelconque réalisation effective de cet objectif.

Une deuxième catégorie de voix, qui a été largement dominante dans le passé (et qui n'a perdu du terrain que récemment, variablement selon les pays), affirme que le but de la vie est d'atteindre la plus haute moralité. Plus précisément, ils voient la vie comme un grand jeu stupide dans lequel la victoire, identifiée comme étant le sommet de la morale, de l'humilité et de la spiritualité, consiste à croire la vérité. Pour cela, baptiser leur propre croyance du nom de "Parole de Dieu" et simplement décider qu'ils ont gagné, peut suffire à les satisfaire. Sauf pour ceux d'entre eux qui semblent aussi avoir désespérément besoin que le reste du monde se range également à leur vision personnelle de celui-ci (comme ce développement de leur objectif semble mieux adapté à leur sens aigu de la morale : afin de se sentir plus authentiquement altruistes, ils ont besoin de quelque chose à offrir également aux autres), mais ce dernier besoin n'est juste qu'une impression, puisque, si par malheur cela se réalisait, ces personnes risqueraient perdre toute notion d'un sens à leur vie, faute d'un nouvel objectif à poursuivre, ou d'une autre explication à la misère du monde.

La dernière catégorie de voix, s'est développée plus récemment comme la force dominante sur le monde: la voix officielle de nos institutions, ayant l'autorité d'énoncer les vérités les plus intelligentes adressées à tous, mais visant plus particulièrement à être transmises et appliquées par les jeunes gens les plus sérieux et intelligents, comme une condition nécessaire pour que leur intelligence puisse être reconnue comme crédible et gagner le respect du monde. Cette voix s'impose par la force sur chaque nouvelle génération par le travail des enseignants. En effet, la mission des enseignants est de transmettre à leurs élèves les convictions suivantes :

En conclusion, tout ceci vise à fournir une solide conviction que la vie est un vaste jeu dont le but ultime est de conquérir les plus hauts diplômes, afin d'en obtenir le meilleur emploi garanti à vie.

Et toute la société, les institutions et les milliards d'euros de dépenses publiques pour le bien-être de la population, restent pleinement consacrés à aider les gens dans cette poursuite des diplômes, obligeant les auditeurs à y dédier leur vie, qu'importe que, en l'examinant plus avant (et même si on supposait un instant que cela était réellement le but de la vie), cette quête ne serait déjà qu'un jeu parfaitement stupide et destructeur en elle-même, étant donnée la stupidité de l'école et des systèmes d'enseignement supérieurs, leurs objectifs, leurs soi-disantes "connaissances" et méthodes d'apprentissage, leurs méthodes de sélection et d'évaluation, qui sont parfaitement ridicules sans guère de liens avec le savoir véritable.

Curieusement, alors que tant de gens (y compris tous les artistes, ainsi que toutes les personnes les plus stupides) connaissent déjà la vraie valeur de la quête de l'amour, tout le troupeau des sages prêtres et des enseignants et des administrateurs intelligents, semble n'avoir rien remarqué, mais continue de professer leurs vues respectives aux jeunes candidats les plus sages, sérieux et intelligents.

C'est parce qu'à première, le véritable but de la vie qui est la quête de l'amour, fait aussi de la vie un gigantesque jeu stupide, mais dont la stupidité et l'absurdité sont encore plus criants et plus évidents que ceux des jeux de la foi en Dieu ou de la quête de diplômes. C'est pourquoi, les gens sérieux, qui pour se sentir sérieux, ne pourront jamais admettre ou considérer combien la vie peut être un gigantesque jeu stupide, trouveront plus respectable de garder leurs autres positions sur le but de la vie. Mais en réalité, cette tentative d'échapper à l'absurdité de la vie, aboutit à faire de celle-ci un gigantesque jeu encore bien plus gravement et profondément absurde et stupide que ce qu'il était naturellement. En effet, il en fait un jeu où les vraies conditions de la victoire n'ont rien à voir avec ce qui en est officiellement prétendu, de sorte que:

Qu'est-ce que le péché

Il y a 2 types de péchés:

Quelle est la morale officielle

Les créateurs du monde, ont établi des systèmes de moralité très convenables pour se sentir bien en paix devant Dieu et/ou face à leurs propres actions. Ils croient qu'ils ont une bonne moralité, que la moralité consiste à faire aux autres ce que l'on souhaite des autres qu'ils nous fassent, que cela est du devoir de tous de faire ainsi et que c'est ce qu'ils font.

Or, les créateurs du monde qui résident au paradis n'ont pas besoin que d'autres les aident à parvenir au paradis puisqu'ils y sont déjà; et ils ne voient pas le sens de faire pour les autres, ou d'approuver le principe de faire pour les autres, quelque chose dont ils n'ont pas besoin que les autres le fassent pour eux. Et, avoir trouvé l'amour leur donne le sentiment d'être des gens d'amour, les plus sages, et par conséquent des références de morale et de sagesse à suivre, tandis que ceux qui n'ont pas trouvé leur amour doivent certainement être stupides ou manquer de coeur, de bonté ou de sagesse.

Ensuite, ceux en enfer se sentent faibles et humiliés méprisés par la nature; et comme cela ne saurait être décrit en identifiant des coupables hors d'eux-mêmes, tout vient indiquer que c'est de leur faute, qu'ils ne méritaient pas l'amour. Ils sont en situation d'urgence pour s'en sortir; leur damnation et leur intense souffrance morale entraîne la confusion et la honte dans leur sentiment, rendant beaucoup plus difficile pour eux de penser de façon très précise et judicieuse, de prendre confiance en eux-mêmes et en leur propre jugement, à, de se sentir en paix avec le monde ou de se soucier de leurs camarades d'infortune. Ils se sentent obligés d'écouter les enseignements fournis par les créateurs du monde dont ils attendent une sorte de sagesse ou autres secrets de leur réussite.
Toute réticence à cette écoute que quelques-uns d'entre eux pourrait encore souhaiter garder, s'effondrerait de toute manière par la honte devant la bonté de ces derniers, et considèreront comme leur devoir d'essayer très attentivement d'aider les perdants en les aidant gentiment par le partage de leur sagesse naturelle (leurs vues sur la vie et la morale), ce qui est la chose la plus évidente qu'ils peuvent essayer.

Voici quelques principes de la morale officielle que les créateurs du monde ont ainsi adopté, et dont ils témoignent par expérience de leurs bienfaits comme guides pour établir la paix et la sérénité dans leur coeur et leur conscience:

Voici les péchés officiels, qui sont considérés comme des maux et que les gens sont invités à ne jamais commettre, sous peines de risques et de graves dommages pour leur réputation, leur coeur et leur conscience:

Ce système moral est de plus complété par les règles suivantes:

En effet, ces péchés sont étroitement liés:

Cependant, les créateurs du monde ne trouveraient généralement pas bon d'expliquer ainsi cette corrélation entre les péchés (de voir l'inconfort psychologique, la colère et la ressentiment comme des conséquence malheureuses de la circonstance accidentelle de n'avoir pas trouvé l'amour). Au lieu de cela, ils considèrent bien plus spirituel d'expliquer la corrélation par la causalité inverse: consider les plaintes et recherches actives comme responsables du fait de ne pas avoir trouvé, de sorte que la peine de rester célibataire est certainement un châtiment naturel bien mérité pour les péchés de tristesse, de plaintes et de recherches actives, justifiant ainsi l'ordre du monde et le destin de chacun en toute circonstance.

C'est pourquoi, quand ils voient un célibataire désespéré tentant de chercher activement l'amour, ils viennent généralement lui conseiller gentiment, afin d'optimiser ses chances de trouver l'amour, de comprendre que tout ce dont il a vraiment besoin c'est de fermer sa gueule, de simplement oublier le problème, de songer à autre chose (soit en restant seul chez soi, soit en se forçant à aller dans les lieux populaires qui ne lui plaisent pas comme si c'était le bon endroit pour trouver quelqu'un avec qui s'entendre), et tout se passera bien ; gardant foi que, de cette manière (et seulement de cette manière), dès que viendra le meilleur moment pour lui aux yeux de Dieu (il sera "prêt" et bon partenaire), alors son parfait partenaire se matérialisera directement dans son lit à partir de l'air pur.

Quels sont les péchés réels

Il n'existe aucune règle précise déterminant qui ira au paradis ou en enfer: c'est en définitive une loi du hasard et de la jungle, que les créateurs du monde maintiennent en vigueur comme juge et décideur ultime du sort de chacun. Mais cette loi de la jungle est influencée par divers facteurs. Ainsi, les péchés réels sont les actes et circonstances qui accroissent le risque de chuter en enfer.

Et voici les péchés impardonnables pour lesquels les créateurs du monde vont donc vous laisser plus probablement chuter en enfer par votre propre faute, sans que quiconque ne soit désolé pour vous, quels que puissent être les mouvements de repentance ou de supplications que vous pourriez avoir.

Dans l'enfer des persécutions par les méchants camarades d'école, vous risquez de tomber pour:

Dans l'enfer du dur travail scolaire long et stupide, vous risquez de tomber pour:

Dans l'enfer éternel de la solitude, vous risquez de tomber pour

Qu'est-ce que la Rédemption

La Rédemption serait l'action de fournir aux pécheurs un chemin vers le paradis, au-delà de la méthode directe consistant se donner soi-même comme partenaire au destinataire de cette action (méthode qui serait déjà sympa mais incapable de produire de grands effets collectifs, une seule personne ne pouvant que difficilement bien sauver ainsi plus d'une autre personne à la fois - ou peut-être 2, voyez-vous comment ?).

La Rédemption n'a encore presque jamais été pratiquée, sauf peut-être pour le bénéfice d'une seule ou de quelques autres personnes à la fois. Il y a diverses causes possible de cet état de fait.
La cause première est que, de toute évidence, un Rédempteur ne tirerait lui-même aucun avantage de son action. Du moins pas durant sa vie terrestre. Normalement, les gens ne se soucient que de leur propre bien-être, et ne verraient pas l'intérêt de prendre soin du bien-être des autres dont ils ne sont pas personnellement proches, sans retour possible. Ensuite, tout le monde est influencé par les règles de morale officielles ci-dessus.

Or, tandis qu'il pourrait être compréhensible que les matérialistes (les gens ne croyant pas en une vie après la mort) n'ont en effet aucun intérêt à racheter d'autres personnes, on aurait pu s'attendre à ce que les croyants en l'après-vie puissent voir une valeur à racheter d'autres personnes, dans l'espoir de se réjouir ensuite dans l'au-delà en contemplant les conséquences de leurs présentes actions.
Afin d'éviter cela, les créateurs du monde ont prodigué aux croyants en l'après-vie, un enseignement spécial subliminal de la doctrine suivante:

Cet enseignement aux croyants en l'après-vie a été très populaire, ce qui explique pourquoi quasiment personne n'a jamais tenté d'être un Rédempteur jusqu'à présent.

(*) En effet, choisir B au lieu de A peut sauver non seulement B mais aussi le prochain choix possible de A.


Page d'entrée en anglais : Singles Union
Autres textes en français sur le célibat